Masques de théâtre et Commedia dell’arte

Les demi-masques de « caractère » représentent, à travers un type de personnage,  les qualités et les défauts humains. Couvrant le haut visage, il impose un travail corporel, gestuel important et expressif.

Quelques pistes pour comprendre la composition d’un masque de caractère.

Arlequin : masque noir (couvert de suie rappelant les charbonniers de Bergame), joues creuses (affamé), yeux ronds (rusé), bosse sur le front (corne du diable)

Brighella : les traits rappellent ceux d’un animal rusé (le renard par exemple)

Pantalon : nez proéminent, aquilin, semblable à celui d’un rapace.

La commedia dell’arte

A l’origine, les troupes de commedia dell’ arte sont composées de comédiens itinérants réputés pour leur excellence (improvisations, mise en scène, jonglage, acrobaties, musique… Ils savent tout faire !) Ces troupes sont par ailleurs les premières à faire jouer des femmes auparavant interdites de scène !…

Les pièces ne sont que des canevas, résumés autour desquels les comédiens improvisent. Ils sont masqués et représentent des personnages caractéristiques du genre, très typés. Les plus célèbres sont Arlequin, Pantalon, Scaramouche, Colombine…

Les thèmes sont les intrigues amoureuses, domestiques et financières (les maîtres autoritaires, des valets qui se vengent, des amours impossibles, des vieillards gâteux ou avares …) auxquels les comédiens ajoutent des faits d’actualité. Le jeu repose sur les situations comiques : poursuites, bastonnades, rendez-vous secrets, quiproquos…